Labels

SUPPORT JULIAN ASSANGE

Tuesday, October 13, 2015

Français -- Avec l’actualité de M.T. Keshe, nous republions cet articledu EU TIMES du 23 mars 2015




             
Le USS Théodore Roosevelt au large de la                   Sous-marin nucléaire russe de la classe
côte du Hampshire                                                      Akula                                     

Un porte-avion américain terrifié prend la fuite devant des sous-marins russes pour se réfugier dans les eaux territoriales britanniques

Les Forces Navales de Surface (NSF) et le Ministère de la Défense (MoD) nous informent aujourd’hui que trois sous-marins nucléaires russes de la classe Akula appartenant à la 24ème division de sous-marins de la Flotte du Nord (NF) ont repoussé avec succès le porte-avions américain USS Théodore Roosevelt (photos ci-dessus) l’amenant à « fuir dans la panique » pour se réfugier dans les eaux territoriales vers les côtes du Hampshire au Royaume-Uni.


Quelques heures après les informations de la NSF relatant cet incident critique, il est intéressant de remarquer que des sources de la presse britannique ont confirmé que ce colosse des mers de « 100 000 tonnes de puissance de feu » a en effet jeté l’ancre dans la Stockes Bay à Gosport, au grand étonnement de milliers de spectateurs qui ont encombré les rues et se sont massés sur les rives de la rivière Solent pour le voir, ce qui a été décrit comme une escale, alors que rien de tel n’avait été prévu.

Selon le communiqué de la NSF, le USS Théodore Roosevelt et son escorte navale, avaient été repérés mettant le cap vers la zone d’activité de la Flotte du Nord que le Président Poutine avait mise en état d’alerte opérationnelle la semaine dernière en réaction à une menace « d’état de guerre » détectée depuis le Royaume-Uni … une menace, ajoute le Ministère de la Défense, qui était elle-même une réaction au plan de bataille « Choc de Mars » de la Fédération de Russie révélé le 4 février.

 Avec l’OTAN alignant ses troupes pratiquement tout le long de la frontière occidentale de la Russie, y compris le convoi blindé sans précédent de l’Armée Américaine « Dragon Ride » traversant six nations européennes, et les manœuvres sans précédent également en Norvège « Joint Viking » à la frontière nord, poursuit ce communiqué, le Président Poutine a lui-même donné l’ordre de « viser et mettre hors service »  le USS Théodore Roosevelt.

Etant donné que la Russie avait donné l’alerte aux citoyens de se préparer à une guerre nucléaire, et que les abris antinucléaires de Moscou commençaient à se remplir en réaction à la première frappe nucléaire lugubre planifiée par les Etats-Unis, et presque toutes les forces armées de la Fédération de Russie en état d’alerte sur tous les 9 fuseaux horaires, ce communiqué indique en outre que l’approche du USS Théodore Roosevelt vers la mer Baltique en faisait une cible « légitime ».

 

Selon ce communiqué, la manière dont le porte-avions américain a été « mis hors service » par l’attaque des sous-marins de la Flotte du Nord,  a consisté par la mise en œuvre réussie d’armes de « technologie magrav » qui avaient déjà été utilisées contre des navires de guerre américains et avaient réussi à les « mettre hors service ».

En fait, les experts des NSF déclarent que quelques semaines à peine auparavant, le USS Théodore Roosevelt avait été « coulé de façon fictive » par un sous-marin français utilisant une « technologie magrav » au large de la Floride lors d’un jeu de guerre au cours duquel les Américains testaient des contremesures contre cette nouvelle arme révolutionnaire pour se mesurer aux forces de la Flotte du Nord avant le déploiement de leurs navires.

Pour la Marine américaine la nécessité de développer des contremesures contre la « technologie magrav », affirme ce communiqué, leur a été clairement démontrée l’année précédente après que les forces aériennes de la Fédération de Russie aient complètement mis hors service le redouté destroyer de classe AEGIS, le USS Donald Cook, en Mer Noire. Cette attaque contre le USS Donald Cook avait été si démoralisante que lorsqu’il a fait relâche dans un port roumain pour être réparé, tous ses 27 officiers de marine à bord ont été réaffectés ou mis à la retraite.

Il est important d’indiquer que la « technologie magrav », a été conçue par l’ingénieur nucléaire d’origine iranienne Mehran Keshe (photo ci-dessous), mais ses inventions ont été interdites d’utilisation officielle aux Etats-Unis par décret présidentiel signé par le Président Obama le 23 avril 2012.

  La signature par Obama du décret présidentiel interdisant la « technologie magrav », faut-il rappeler, faisait suite à son utilisation par les Iraniens pour capturer en vol un des drones les plus secrets et sophistiqués des Etats-Unis en décembre 2011, et le partage de cette nouvelle arme avec la Syrie.

Immédiatement après l’interdiction de la « technologie magrav » par le Président Obama en 2012,  Mehran Keshe a répondu au dirigeant américain dans une lettre ouverte qui disait :

« Votre Excellence Président Obama,

Nous vous proposons un chemin vers la véritable paix mondiale par le développement de cette nouvelle technologie au profit de toute l’espèce humaine.

Je vous invite, vous et votre cabinet, à une présentation en direct de notre technologie, en terrain neutre où le président de l’Iran pourrait également être présent et où personne ne peut tromper l’autre, afin que tous comprennent bien le changement fondamental qui est en train d’être apporté à l’humanité. Puis nous parlerons d’une véritable paix mondiale.

Comme je l’ai dit dans mon interview de dimanche à Los Angeles, entreprenons de convertir les usines d’armement des Etats-Unis en une organisation spatiale américaine, afin que les instruments de la guerre deviennent les artisans de la paix universelle.

Les porte-avions des Etats-Unis ne seront bientôt plus que d’immenses baignoires flottantes si notre technologie magrav est utilisée avec succès, et les pistes d’envol pleines de F-16 et de F-18, etc., ne seront plus que des musées de l’air pour des oiseaux de fer, car ces appareils seront incapables de voler si leurs systèmes électroniques sont touchés par la technologie spatiale magrav. Ces appareils et ces navires de combat devraient être totalement recâblés avant de pouvoir être réutilisés.

Président Obama, nous vous invitons à comprendre ce changement et nous autoriser à vous faire la démonstration de la technologie qui va le permettre. Ensuite nous vous invitons à la table de négociation de la paix mondiale.

Nous vous prions de signer un décret pour une paix véritable et non un décret réduisant au silence la science et la technologie, que votre peuple comprenne que la technologie que nous avons développée, en essayant de protéger la fierté de votre nation.

Il ne s’agit pas d’une question de fierté d’un groupe ou d’une nation, mais de notre fierté à tous pour le progrès de l’espèce humaine vers de nouveaux niveaux de compréhension de l’ordre universel de la création, dans lequel nous avons tous notre place.

Votre Ambassadeur et votre Consul en Belgique ont un accès direct avec moi après nos discussions précédentes et la correspondance échangée avec eux et me transmettront toute communication de votre part.

Avec les salutations les plus cordiales d’un homme épris de paix qui a développé cette puissante technologie pour le bien de l’humanité. »

Malheureusement, comme le conclut le communiqué des NSF, il a fallu qu’Obama subisse une défaite humiliante de deux de ses navires les plus puissants depuis cette interdiction de la « technologie magrav » en 2012, avec la mise hors service complète du USS Donald Cook l’année dernière, le « torpillage » virtuel du USS Théodore Roosevelt il y a quelques semaines, et aujourd’hui encore, ce même porte-avions flottant à la dérive au large des côtes britanniques, pour comprendre l’avertissement de Mehran Keshe que « les porte-avions des Etats-Unis ne seront bientôt plus que des baignoires flottantes. »

Et bien que cela ne soit pas mentionné dans ce communiqué … il ne faut pas être grand clerc pour comprendre pourquoi Obama voulait à tout prix arriver à un accord avec l’Iran, tout en essayant d’empêcher ses forces militaires de commencer une Troisième Guerre Mondiale destinée à détruire les pays qui avaient commencé à utiliser des armes de « technologie magrav » contre eux … comme la Russie et l’Iran … et (bien sûr) le centre de commandement des sous-marins français qui avait déjà été ciblé par des drones américains.
(et plus de 60 vols autour de sites sensibles en France)

http://www.english.rfi.fr/france/20150308-drone-flies-over-french-submarine-communications-centre

Source European Times Net.

http://www.eutimes.net/2015/03/terrified-us-aircraft-carrier-flees-from-russian-subs-to-uk-safety/

Traduction Patrick rev Isabelle



Post a Comment

assange



At midday on Friday 5 February, 2016 Julian Assange, John Jones QC, Melinda Taylor, Jennifer Robinson and Baltasar Garzon will be speaking at a press conference at the Frontline Club on the decision made by the UN Working Group on Arbitrary Detention on the Assange case.

xmas





the way we live

MAN


THE ENTIRE 14:02' INTERVIEW IS AVAILABLE AT

RC



info@exopoliticsportugal.com

BJ 2 FEV


http://benjaminfulfordtranslations.blogspot.pt/


UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00h UTC


By choosing to educate ourselves and to spread the word, we can and will build a brighter future.

bj


Report 26:01:2015

BRAZILIAN

CHINESE

CROATIAN

CZECK

ENGLISH

FRENCH

GREEK

GERMAN

ITALIAN

JAPANESE

PORTUGUESE

SPANISH

UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT


BENJAMIN FULFORD -- jan 19





UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT

PressTV News Videos