Labels

SUPPORT JULIAN ASSANGE

Saturday, July 11, 2015

Français -- Nigel Farage : "M. Tsipras, "C'est le moment de sortir de la zone euro la tête haute."

00


Nigel Farage : "M. Tsipras, "C'est le moment de sortir de la zone euro la tête haute."





Votre heure a sonné, M. Tsipras, reprenez le contrôle de votre pays –
par Nigel Farage, Chef du parti Indépendantiste UKIP, le 8 juillet 2015

http://www.ukipmeps.org | http://www.ukip.org/join

Parlement Européen, Strasbourg, le 8 juillet 2015

Nigel Farage, Membre du Parlement Européen, chef du Parti Indépendantiste du Royaume-Uni (UKIP), Co-Président du Groupe Europe de la Liberté et de la Démocratie Directe (EFDD) au Parlement Européen


Débat : Conclusions du Conseil Européen (25-26 juin 2015) et du Sommet Européen (7 juillet 2015) et de la situation actuelle en Grèce

Conclusions du Conseil Européen et de la Commission Européenne
(2015/2719(RSP)     En présence de M. Donald Tusk, Président du Conseil Européen

Transcription :

Merci. Ce que nous voyons dans ce Parlement ce matin et à travers toute l’Europe est une différence culturelle irréconciliable entre la Grèce et l’Allemagne. Une fissure entre le Nord et le Sud de l’Europe. Le projet européen est en réalité en train de mourir. Personne dans cet hémicycle ne reconnaîtra franchement que les peuples de l’Europe disent : on ne nous a jamais demandé si nous voulions cela. Cela nous a été imposé et nous devons comprendre pourquoi l’UEM (Union Economique et Monétaire) ne fonctionne pas. Ces monstres que sont Messieurs Kohl et Mitterrand, avec le soutien de l’habile mais tout aussi dangereux Jacques Delors, pensaient que s’ils mettaient en place une union économique et monétaire, alors comme après la nuit vient le jour, il y aurait une Union politique et ce projet serait accepté, et le Nord et le Sud de l’Europe convergeraient. Que nous allions commencer à nous aimer les uns les autres et que nous allions commencer à ressentir une identité européenne, que nous allions commencer à montrer une allégeance au drapeau et à l’hymne.

Ceux, bien sûr, qui critiquaient cela, on leur a dit qu’ils étaient des extrémistes et qu’ils manquaient d’ambition. Eh bien une chose qui ne nous a pas échappée  dans ce projet, c’est que nous comprenions que les pays de l’Europe sont différents et que si vous essayez de rassembler de force différents peuples et différentes économies sans d’abord rechercher le consentement de ces peuples, il est peu probable que cela marche et ce plan a échoué. Ce n’est pas seulement de la Grèce dont nous parlons aujourd’hui, toute la Méditerranée se retrouve maintenant avec la mauvaise devise et pourtant il ne se trouve pratiquement personne dans l’arène politique pour avoir le courage de se lever et dire juste cela. En effet, je sens que le continent est maintenant divisé entre le Nord et le Sud, qu’il y a un nouveau mur de Berlin qui a pour nom l’Euro. Les anciennes hostilités se sont rallumées. Il n’y avait qu’à écouter le dirigeant allemand du parti de la CDU ce matin attaquer M. Tsipras. Il a été franchement écœurant mais cela montre la manière dont le Nord et le Sud se perçoivent l’un l’autre.

M. Tsipras, votre pays n’aurait jamais dû entrer dans la zone euro, je pense que vous le reconnaissez. Mais les grandes banques, les grandes sociétés d’affaires et la politique d’en haut vous y ont forcé. Goldman Sachs, les marchands d’armes allemands, ils étaient tous tellement heureux lorsque les bailleurs de fonds vous ont aidé. Ce n’était pas pour le peuple grec qu’on le faisait, mais pour sauver les banques françaises, allemandes et italiennes. Ils ne vous ont pas aidé du tout. Ces années d’austérité, ces années de chômage élevé et de pauvreté galopante ; rien de tout cela n’a marché. En fait, votre ratio de dette par rapport au PNB est passé de 100% au début de la crise à 180 % maintenant. Ce serait de la folie, monsieur, de continuer dans cette voie.

Vous avez été très courageux. Vous avez appelé à ce référendum. Lorsqu’un de vos prédécesseurs a essayé de faire la même chose, les gros bras de Bruxelles l’ont remplacé. Ils ont fait de leur mieux à nouveau, M. Junker a dit que vous devriez quitter l’euro et quitter l’Union Européenne. Même M. Schulz, le président du parlement, dont on aurait pensé qu’il serait resté neutre, a dit que si les Grecs votaient non, leur approvisionnement en énergie pourrait être interrompu. Il y a eu des menaces et des pressions, mais les Grecs ont tenu bon. Mais, monsieur, vous ne pouvez pas avoir le gâteau et la cerise avec. Ces gens-là ne vous en donneront plus. Ils ne peuvent pas et ils n’ont pas les moyens, s’ils vous en donnent davantage, ils devront en donner davantage aux autres membres de la zone Euro.

Donc votre heure a sonné, et franchement si vous en avez le courage, vous devriez mener le peuple grec hors de la zone euro la tête haute. Revenez à votre démocratie ; reprenez le contrôle de votre pays. Donnez à votre peuple la direction et l’espoir qu’il souhaite si ardemment. Oui ce sera dur dans les premiers mois, mais avec une monnaie dévaluée et les amis que la Grèce compte à travers le monde, vous allez vous en sortir.

....................
• Video: EbS (European Parliament)
..................................


Traduction française ; Patrick T rev Isabelle



Post a Comment

assange



At midday on Friday 5 February, 2016 Julian Assange, John Jones QC, Melinda Taylor, Jennifer Robinson and Baltasar Garzon will be speaking at a press conference at the Frontline Club on the decision made by the UN Working Group on Arbitrary Detention on the Assange case.

xmas





the way we live

MAN


THE ENTIRE 14:02' INTERVIEW IS AVAILABLE AT

RC



info@exopoliticsportugal.com

BJ 2 FEV


http://benjaminfulfordtranslations.blogspot.pt/


UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00h UTC


By choosing to educate ourselves and to spread the word, we can and will build a brighter future.

bj


Report 26:01:2015

BRAZILIAN

CHINESE

CROATIAN

CZECK

ENGLISH

FRENCH

GREEK

GERMAN

ITALIAN

JAPANESE

PORTUGUESE

SPANISH

UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT


BENJAMIN FULFORD -- jan 19





UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT

PressTV News Videos