Labels

SUPPORT JULIAN ASSANGE

Thursday, July 16, 2015

Français -- Comment prendre soin et nourrir un trou noir financier

Comment prendre soin et nourrir un trou noir financier


Publié par Tyler Durden le 30 juin 2015


Proposé par Dmitry Orlov via Orlov.blog,


Il y a quelque temps j’ai eu le plaisir d’entendre Sergeï Glazyev – économiste, politicien, membre de l’Académie des Sciences, conseiller du Président Poutine – dire quelque chose qui confirmait mes propres réflexions. Il a dit que quiconque connaît les mathématiques peut constater que les Etats-Unis sont au bord de l’effondrement parce que leur dette a augmenté de manière exponentielle. Ce ne sont pas des mots qu’un politicien Américain ou Européen peut exprimer en public, et peut-être même pas murmurer à l’oreille de la personne qui partage son lit, parce que des oreilles indiscrètes américaines pourraient les entendre, et qu’alors le politicien en question pourrait se voir infliger un traitement à la Dominique Strauss-Kahn (dont l’illustre carrière s’est terminée lors d’une visite aux Etats-Unis où il a été injustement accusé de viol et arrêté). Et donc aucun politicien Européen (ne parlons pas des Américains) ne peut énoncer l’évidence, peut importe à quel point elle est évidente.


Les Russes l’ont bien compris à présent. Oui, maintenir un dialogue cordial avec les Européens est important. Mais on a bien compris que les Européens n’étaient qu’une bande de marionnettes sans volonté ou pouvoir de décision propre, donc pourquoi ne pas s’adresser directement aux Américains ? Hélas, les Américains aussi sont des marionnettes. Les dirigeants et politiciens américains sont assurément des marionnettes, contrôlées par des lobbyistes des multinationales et des oligarques véreux. Mais voilà ce qui est vraiment choquant : eux aussi sont des marionnettes – contrôlées par les simples impératifs du profit et de la préservation de la richesse, et respectivement. En fait, ce sont des marionnettes du haut jusqu’en bas de l’échelle. Et ce qui est à la base, est un trou noir financier gigantesque, en perpétuelle expansion.

Aimez-vous votre trou noir ? Si vous n’êtes pas sûr de l’aimer, alors permettez-moi de vous poser d’autres questions : aimez-vous le fait que vos cartes de crédit fonctionnent toujours, ou que vous puissiez garder l’argent à la banque ou même le retirer à un Distributeur Automatique ou que vous perceviez ou espériez percevoir une retraite ?  Aimez-vous le fait que vous puissiez acheter des choses utiles – de la nourriture, du carburant, des billets d’avion – en contrepartie de morceaux de papier à l’effigie d’hommes blancs décédés ? Aimez-vous le fait que vous ayez un accès internet, que la lumière s’allume et qu’il y ait de l’eau à l’évier ? Eh bien, si vous aimez ces choses, alors vous devez aimer le trou noir financier, parce que c’est ce qui rend ces choses possibles malgré le fait que votre pays soit en faillite. Peut-être s’agit-il d’une relation d’amour et de haine : vous aimez pouvoir dire que tout est toujours en ordre malgré que vous sachiez que ce n’est pas le cas, et vous souhaitez pouvoir profiter d’un peu plus de routine quotidienne avant que tout n’aille au diable, que ce soit pour quelques jours de plus ou un an ou deux ; mais vous haïssez le fait que finalement le trou noir va vous aspirer, après quoi les choses vont définitivement … disparaître.

Aux Etats-Unis, jusqu’ici le trou noir a aspiré des familles individuelles (bien qu’il aspire parfois des villes entières comme Detroit dans le Michigan, ou Bakersfield en Californie, ou Camden dans le New Jersey). Avec l’aide du racket des prêts immobiliers frauduleux, il aspire des maisons, et les recrache chargées de dettes pourries. Avec l’aide de l’industrie médicale et pharmaceutique, il aspire des gens malades et les recrache en faillite. Avec l’aide du racket de l’enseignement supérieur, il aspire des jeunes gens prometteurs et les recrache affublés de diplômes sans valeur et de dettes étudiantes himalayennes. Avec l’aide du complexe militaro-industriel, il aspire à peu près tout et recrache des cadavres, des invalides, des dégâts environnementaux, des terroristes et de l’instabilité généralisée. Et ainsi de suite….

Mais ce trou noir peut également aspirer des pays entiers. A présent il est occupé à essayer d’aspirer la Grèce, mais il a du mal, parce que la Grèce est, avant tout, une démocratie. Cela met les marionnettes du trou noir dans tous leurs états en ce moment, appelant au « changement de régime » en Grèce, afin que la Grèce soit amenée à capituler avant que le trou noir ne crie famine.

La manière dont le trou noir aspire des pays entiers est la suivante. Si le trou noir n’a pas assez à aspirer pendant un certain temps, il devient affamé et fait plonger les marchés financiers en une chute libre. Les instruments financiers des pays qui sont les plus éloignés du trou noir – à la périphérie – tombent le plus rapidement. A la recherche « d’endroits sûrs », l’argent déserte ces pays et se réfugie dans les pays « centraux » qui sont les plus proches du trou noir – les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne et quelques autres. Le trou noir avale cet argent, mais en réclame toujours davantage. Mais comme les pays à la périphérie sont maintenant trop affaiblis pour résister, ils peuvent rapidement être transformés en nourriture pour le trou noir. Ceci est réalisé en chargeant le pays d’une dette extérieure qu’il ne pourra jamais rembourser, et le forçant à prolonger ses remboursements de la dette en en faisant une condition du maintien de la survie financière – maintenir les banques ouvertes, alimenter les Distributeurs Automatiques, maintenir la lumière allumée, etc. Pour être capable de procéder aux remboursements, le pays est forcé de démanteler sa société et son économie par l’imposition de mesures d’austérité, la privatisation de tout ce qui se présente en le transformant en garantie pour d’autre prêts, et de brader sa souveraineté à quelques organisations transnationales telles que le FMI et la BCE qui sont directement chargées de prendre soin et de nourrir le trou noir.  

Qui est responsable de cela, demanderez-vous. S’il y a un trou noir, les marionnettes chargées d’en prendre soin et de le nourrir, et ses victimes infortunées, alors qui prend les décisions ? Eh bien, il s’avère que le trou noir est une entité sensible. Mais il est également très, très stupide. Et la manière dont il impose sa volonté est de détruire les esprits de ses marionnettes – en les rendant incapables de comprendre certaines choses. Cependant, la stupidité est une arme à double tranchant et en imposant sa volonté de cette manière, le trou noir va également à l’encontre de son propre but.

Par exemple, il y a un certain temps, le trou noir s’en est pris à un objet assez important qu’il voulait aspirer, sans y arriver. L’objet s’appelait la Fédération de Russie. Elle contrôle un énorme territoire qui est rempli de pas mal de ressources naturelles que le trou noir adorerait transformer en garantie de prêt et aspirer. Le problème est qu’il est aussi rempli de Russes, qui sont des gens avec lesquels les marionnettes du trou noir ont du mal à s’entendre. Ils ne cessent de dire aux marionnettes de garder leurs orteils de l’autre côté de la ligne rouge qui est là, et si elles n’obtempèrent pas, ils enlèvent le cran de sûreté de leurs armes, coupant  court à toute discussion.

La situation réclame des négociations, mais le trou noir, qui, je le rappelle, est très, très stupide, n’a qu’une tactique de négociation. Il pose ses exigences, et puis attend que l’autre partie capitule. Si cela ne marche pas, il met la pression : impose des sanctions, attaque la monnaie, complique les transactions financières, saisit les avoirs extérieurs du pays et ainsi de suite – et attend que l’autre partie capitule. Et si cela ne marche pas non plus, alors le pays se fait réduire en cendres par l’OTAN, et si l’OTAN ne suit pas, les Etats-Unis y vont seuls. Cela fonctionne généralement, mais dans le cas de la Russie, cela n’a pas fonctionné. Mais le trou noir, vous vous en rappelez, est très, très stupide, donc il continue d’essayer. Ce faisant, les esprits de ses marionnettes sont tordus, au point qu’elles ne comprennent plus du tout ce qui se passe.

Par exemple, chacun sait maintenant que faire pression sur la Russie ne marche pas : selon la Troisième Loi de Newton, chaque action produit une réaction de force égale et opposée, et la Russie est assez grande pour que la pousser ne la fasse pas bouger du tout – cela provoque juste une blessure chez celui qui pousse. C’est comme essayer de basculer l’orbite de la Terre en sautant d’une chaise tout en ayant les genoux bloqués – ce qui est une bonne tactique si vous recherchez une assistance médicale. En fait, les Russes sont plutôt reconnaissants pour les sanctions, parce qu’ils ont maintenant une bonne raison pour investir dans le développement de l’économie domestique et dans l’autosuffisance. Mais les marionnettes, dont l’esprit est tordu par le trou noir, ne peuvent pas s’en apercevoir, donc elles continuent à pousser, tout en portant de ce fait préjudice à leurs propres économies.

Comme les sanctions ne marchent pas, il est temps de passer à l’option militaire. Le faire suppose de concocter un casus belli – une raison de faire la guerre. Le trou noir fait cela en s’écriant : la Russie a envahi la Crimée ! – en effet, il y a quelques siècles, et elle a toujours été là depuis, et même récemment en vertu d’un accord international, mais peu importe ! (Oh, et légalement la Crimée n’a jamais fait partie de l’Ukraine parce que Nikita Khrouchtchev a bâclé la rédaction du traité lorsqu’il l’a transmise). Bon, peu importe, mais ensuite la Russie a envahi l’Ukraine ! – chaque jour que dieu fait, mais elle est très maline et retire ses troupes avant que quiconque ne puisse prendre le moindre cliché pour le prouver. Bon, peu importe cela aussi, mais ensuite la Russie se tient prête à envahir l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, et peut-être la Pologne aussi. Envahir comment ? Vous voulez dire comme prendre le bus pour le festival de musique de Jurmala ? Considérez que c’est fait, mais le festival est déjà terminé et les fans sont rentrés chez eux. Bon, peu importe cela aussi. Mais les marionnettes continuent de crier « Agression russe ! » sans s’arrêter. C’est dû aux dommages cérébraux causés par la proximité du trou noir. Regardez ce pauvre type, par exemple. Il continue à baisser sa mâchoire inférieure en criant « Agression russe ! Agression russe ! », et en essayant de se rassurer tout en caressant la croupe de sa vache imaginaire. Dieu lui vienne en aide.

Revenons dans le monde réel : les pauvres marionnettes sont incapables de comprendre qu’il n’y a pas d’option militaire lorsqu’on a affaire à la Russie : c’est une puissance nucléaire avec une excellente dissuasion stratégique, un territoire bien protégé et sans intention agressive contre quiconque. Mais les marionnettes, avec leurs esprits pervertis, ne peuvent pas s’en rendre compte, et donc elles empilent divers types d’antiquités militaires obsolètes le long de la frontière russe, et menacent même d’amener en Europe des missiles nucléaires  Pershing à portée intermédiaire complètement obsolètes. Ils sont obsolètes parce que les Russes disposent maintenant de systèmes S-300 capables de les abattre tous. L’option militaire ne peut tout simplement pas marcher, mais ne le dites pas aux marionnettes – elles ne peuvent pas assimiler ce type d’informations sans risquer d’aggraver leurs dommages neurologiques.

Revenons-en à la Grèce : la petite Grèce n’est certainement pas la grande Russie, mais elle a néanmoins refusé de capituler face aux exigences du trou noir. On lui a demandé de ruiner sa société et son économie comme condition pour maintenir la ligne de vie financière qui la relie au FMI et à la BCE. Malheureusement pour le trou noir et ses marionnettes, la Grèce n’est pas un obscur pays du « tiers-monde » peuplé de gens de couleur que vous ne voudriez pas donner en mariage à votre fille, mais un pays européen qui est le berceau de la civilisation et de la démocratie européenne. La Grèce a réussi à élire un gouvernement qui a essayé de négocier de bonne foi, mais les marionnettes ne négocient pas – elles exigent, menacent et causent des dégâts jusqu’à ce qu’elles obtiennent ce qu’elles veulent – ou jusqu’à ce que leurs têtes explosent.

Ce sera intéressant à observer. Si le trou noir ne réussit pas à aspirer la Grèce, alors quel sera le prochain pays choisi ? Est-ce que ce sera l’Italie, l’Espagne ou le Portugal ? Et, si ce processus continue, à quel moment y aura-t-il assez de gens pour dire qu’assez c’est assez ? Parce que quand ils le feront, le trou noir va s’évanouir. Ce n’est pas un vrai trou noir composé de matière incroyablement dense – si dense que son champ gravitationnel aspire même la lumière. C’est un faux trou noir, constitué d’un amalgame de cupidité. Il est constitué d’un noyau dur de cupidité entouré d’une enveloppe de peur, et il se nourrit de peur. Tant qu’il peut continuer à aspirer des gens, des familles et des pays entiers, il peut maintenir en vie la cupidité de son noyau, mais s’il en est incapable, alors la cupidité se transformera en peur, et il va se ratatiner et mourir. Et j’espère que quand il mourra, toutes ses marionnettes au cerveau endommagé vont s’en libérer et comprendre combien elles ont été trompées, pour trouver quelque chose d’utile à faire – élever des moutons, faire pousser des légumes, aller chercher des palourdes …



Copyright ©2009-2015 ZeroHedge.com/ABC Media, LTD; All Rights Reserved. Zero Hedge is intended for Mature Audiences. Familiarize yourself with our legal and use policies every time you engage the site


Traduction Française Patrick t Rev Isabelle
Post a Comment

assange



At midday on Friday 5 February, 2016 Julian Assange, John Jones QC, Melinda Taylor, Jennifer Robinson and Baltasar Garzon will be speaking at a press conference at the Frontline Club on the decision made by the UN Working Group on Arbitrary Detention on the Assange case.

xmas





the way we live

MAN


THE ENTIRE 14:02' INTERVIEW IS AVAILABLE AT

RC



info@exopoliticsportugal.com

BJ 2 FEV


http://benjaminfulfordtranslations.blogspot.pt/


UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00h UTC


By choosing to educate ourselves and to spread the word, we can and will build a brighter future.

bj


Report 26:01:2015

BRAZILIAN

CHINESE

CROATIAN

CZECK

ENGLISH

FRENCH

GREEK

GERMAN

ITALIAN

JAPANESE

PORTUGUESE

SPANISH

UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT


BENJAMIN FULFORD -- jan 19





UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT

PressTV News Videos