Labels

SUPPORT JULIAN ASSANGE

Friday, July 31, 2015

Français -- Veterans Today – VOL MH370 MALAYSIA AIRLINES

Veterans Today – VOL MH370 MALAYSIA AIRLINES


Pourquoi les Français devraient éviter de renifler leur dernière trouvaille

Par Ian Greenhalgh, le 30 juillet 2015

Un morceau d’une aile d’avion s’est échoué sur l’île de l’Océan Indien de La Réunion, déclenchant l’intérêt des médias du monde entier, avides de publier l’histoire et des chercheurs de l’épave désireux d’identifier sa provenance.

Le morceau d’épave a été trouvé par un plagiste surveillant Johnny Bègue qui supervise huit personnes chargées de la propreté de la plage de Saint-André réputée dans l’est de l’île tropicale.

Découvrir un morceau d’épave d’avion sur une plage est anormal, donc ils ont contacté les autorités locales, déclenchant ainsi des hypothèses qu’il pourrait s’agir d’un débris du Boeing 777 porté disparu de la Malaysia Airlines qui s’est évaporé en direction de Pékin en mars 2014 avec 239 personnes à bord – le vol MH370.


mh370_3391995b 
Les gendarmes locaux avec leur trouvaille douteuse


Alors que les médias du monde entier ont recours aux océanographes pour expliquer comment les forts courants marins de l’Océan Indien ont pu transporter ce débris (Il s'agit d'une pièce mobile située sur l’arrière de l’aile permettant de contrôler les mouvements de l’avion, le flaperon droit) sur 4000 km au cours des 16 mois qui se sont écoulés depuis sa disparition et que des équipes d’experts français, australiens et Malaisiens vont étudier les débris ; nous chez VT avons immédiatement pensé au rapport français que nous avons publié la semaine dernière et qui met l’eau à la bouche, apportant des preuves accablantes que le vol MH370, plutôt que de trouver sa sépulture au fond de l’Océan Indien s’était en fait éparpillé dans un champ de pommes de terre ukrainien, descendu par un avion de chasse non identifié.

Un rapport français publié affirme que le MH370 est réapparu sous la forme du MH17 avant d’être détruit au-dessus d’une zone de l’Ukraine orientale tenue par les rebelles ; presqu’immédiatement un morceau d’épave d’avion prouvant le contraire s’échoue sur la partie la plus proche du territoire français par rapport à la destination finale du MH370 !


C’est une coïncidence et je ne crois surtout pas aux coïncidences – je ne suis certainement pas un théoricien de la coïncidence !

J’ai immédiatement pensé aux exemples précédents où des débris d’avions avaient été placés de façon suspecte – un moteur d’avion déposé par une camionnette sur un trottoir de New York le 11 septembre (et qui s’est avéré être un « mauvais » modèle, NdT.) et la mine abandonnée de Shanksville dans laquelle le vol 93 est supposé avoir disparu et que le shérif local a décrit comme une tranchée dans laquelle quelqu’un avait déversé une cargaison de déchets.

La dissimulation du MH17 est le coup monté le plus important et le plus complexe depuis le complot du 11 septembre ; heureusement, plus d’une décennie d’études sur ce dernier nous a permis de mieux enquêter sur ce dernier incident. Et enfin le plus important, nous devrions avoir appris à considérer toutes les « preuves » qui nous sont présentées avec une bonne dose de suspicion.

Dans son article du Telegraph au Royaume-Uni, Laurence Dodds a présenté une addition bien au propre de la situation :

« Aussi longtemps que le MH370 et ses 239 passagers et membres d’équipage demeuraient dans ce monde, ils pouvaient être là où les gens considéraient qu’ils se trouvaient. Le manque de preuves ouvrait la porte à toute une série d’options dans lesquelles les gens ont projeté leurs espoirs, leurs peurs et leurs angoisses. Non seulement les familles des victimes, mais également les théoriciens de la conspiration, amateurs et professionnels, avaient une grande diversité d’idées sur ce qui s’était réellement passé.

Certains pensaient qu’il avait atterri sur la base aérienne américaine de Diego Garcia à la suite d’une opération spéciale de la CIA. Certains pensaient qu’il avait été piraté et reviendrait, porteur d’une arme nucléaire volée, pour le dixième anniversaire du 11 septembre (ce serait plutôt le 13ème anniversaire, NdT.). Certains pensaient même qu’il s’agissait du même avion descendu au-dessus de l’Ukraine plusieurs mois plus tard. Certains pensent qu’il va réapparaître un jour sur la Lune.

S’il est confirmé que ce débris de la carlingue appartient au MH370 – et bien sûr il se peut que non – beaucoup de ces gens-là vont renoncer ; le mystère sera résolu, les hypothèses sont terminées, et l’avion sera de retour sur Terre. Mais tous ne le feront pas. En fait, je pense qu’une bonne proportion d’entre eux refusera de l’accepter. »

Je ne peux cependant pas être compté dans « la grande partie » de gens qui refusent d’accepter que ce morceau de carlingue échoué à la Réunion provienne d’un Boeing 777 de la Malaysia Airlines. En fait, je suis sacrément persuadé que c’est exactement cela !

Je pense que ce mystérieux débris qui a surgi fort à propos pour apparaître comme une preuve contraire au rapport français sur les indices trouvés au sol en Ukraine indiquant que le MH370 aurait fini sa carrière là bas, plutôt que dans les profondeurs de l’Océan Indien, n’est rien d’autre qu’un moyen pour faire diversion, une espèce particulière de hareng fumé qui sent vraiment mauvais.



Flaperon droit.

C’est pourquoi, je pense que les coupables se sont procurés un morceau de flaperon droit  d’un Boeing 777 et l’ont déposé dans l’eau juste en face d’une plage de La Réunion ; après tout, leur plan infâme finirait par être un échec lorsque les experts identifieront la pièce d’origine comme provenant d’une autre fabrication ou type d’appareil.

Permalien de l'image intégrée
En outre, je pense savoir où ils se sont procurés ce morceau de pièce d’aileron – dans le hangar Néerlandais qui abrite les débris récupérés dans le champ ukrainien qui sont étudiés par une équipe d’enquêteurs experts des accidents aériens néerlandais. Cela implique de toute évidence que les responsables, les coupables de l’apparition soudaine de la preuve, et les coupables de la disparition du MH370, sont bien les mêmes et qu’ils ont agi avec la coopération pleine et entière des autorités néerlandaises.

Je suis sûr que ces coupables s’attendent à ce que ce plat de hareng fumé aux arômes tropicaux qu’ils nous ont servi va pleinement rassasier la grande majorité des gens qui ont faim et soif de réponses sur le mystère du Vol MH370. Personnellement, je trouve que c’est trop difficile à avaler.


© Veteran Today.                                      traduction Patrick T rev Isabelle
Post a Comment

assange



At midday on Friday 5 February, 2016 Julian Assange, John Jones QC, Melinda Taylor, Jennifer Robinson and Baltasar Garzon will be speaking at a press conference at the Frontline Club on the decision made by the UN Working Group on Arbitrary Detention on the Assange case.

xmas





the way we live

MAN


THE ENTIRE 14:02' INTERVIEW IS AVAILABLE AT

RC



info@exopoliticsportugal.com

BJ 2 FEV


http://benjaminfulfordtranslations.blogspot.pt/


UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00h UTC


By choosing to educate ourselves and to spread the word, we can and will build a brighter future.

bj


Report 26:01:2015

BRAZILIAN

CHINESE

CROATIAN

CZECK

ENGLISH

FRENCH

GREEK

GERMAN

ITALIAN

JAPANESE

PORTUGUESE

SPANISH

UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT


BENJAMIN FULFORD -- jan 19





UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT

PressTV News Videos