Labels

SUPPORT JULIAN ASSANGE

Friday, May 5, 2017

Si Emmanuel Macron détient un compte dans un paradis fiscal, le voici

PUBLIÉ PAR ALAIN LEGER LE 4 MAI 2017

Des documents légaux et bancaires – dont Dreuz n’a pas été en mesure de vérifier l’authenticité – semblent indiquer qu’Emmanuel Macron a créé une société (LLC) dans un paradis fiscal et ouvert un compte bancaire au Grand Cayman.

Mise à jour :
  •  Le Monde rapporte qu’En Marche ! dans un communiqué, affirme avoir vu apparaître cette information deux heures avant le débat. « Cette information est apparue deux heures avant le début du débat » et il s’agit d' »une fake news [qui a] fait son chemin en quelques heures jusqu’au cœur de la campagne présidentielle française, déplore En Marche ! dans son communiqué. »
  • De plus, Le Monde a comparé les documents avec d’autres du même type et considère qu’ils sont faux :
    • De l’authenticité du document « Operating agreement »

      Que penser de ce document ? Nous avons pu le comparer avec un autre du même type. En effet, à la suite de la fuite de données de la firme panaméenne Mossack Fonseca dont a découlé le scandale des « Panama papers » révélé en avril 2016, Le Monde a eu accès à un operating agreement (ou « accord d’exploitation »), provenant de Saint-Christophe-et-Niévès (Caraïbes), semblable à celui qui serait attribué à Emmanuel Macron pour la gestion de La Providence LLC.
      La manière dont l’intégralité de ces accords sont rédigés est comparable, à peu de chose près, jusqu’à l’inclusion des paraphes sur chaque page. En tout état de cause, le jargon juridique utilisé dans les deux documents est analogue, de la manière dont sont spécifiées les définitions au début des différents documents à la structure même des accords, qui reprennent à l’identique des dizaines de clauses. De par la nature – assez rare – de ce type d’informations dans le domaine public, il semble difficile de croire qu’un « simple » farceur ait construit de toutes pièces ce document imputé à M. Macron.

      Néanmoins, quelques différences et éléments troublants apparaissent. Si les deux documents sont bien écrits en anglais, la date mentionnée dans l’accord pour La Providence LLC utilise un format utilisé en français (jour, mois, puis année), alors que l’accord provenant de la base des « Panama papers » utilise la graphie anglaise (mois, jour puis année).
      De plus, contrairement au document de la société panaméenne, les pages ne sont pas numérotées – ce qui semble étonnant pour un tel contrat. Enfin, autre fait d’importance, les deux contrats stipulent que « l’Annexe A de l’accord donne les actionnaires de la société et leur adresse ». S’il est vrai que l’annexe provenant de Mossack Fonseca donne bien l’adresse des actionnaires, l’annexe de La Providence LLC ne stipule qu’un seul nom.
Le premier document, daté du 4 mai 2012, est la constitution de la société “La Providence LLC” qui porte le nom et la signature d’Emmanuel Macron.
La Providence est le nom du lycée de Macron à Amiens où son professeur de théâtre – avec qui il aura une relation sexuelle alors qu’il est encore mineur, enseignait.
Si les documents confirment être authentiques, la création d’un compte offshore à Nevis est hautement suspecte car la loi sur la confidentialité bancaire de Nevis interdit de publier toute information et garantit le secret et la confidentialité totale des sociétés offshore LLCs de Nevis. Aucune information sur les actionnaires de ces sociétés n’est disponible au public. Nevis aurait été choisie parce que le nom de l’île est très peu connu en France, « ce n’est pas un des paradis fiscaux auquel on pense en premier » explique notre source. Bloomberg affirme que Nevis est un des paradis fiscaux les plus populaires des Caraïbes.
Selon les documents, Macron, au travers de sa société La Providence, aurait ouvert un compte dans une banque qui a déjà été mêlée à des affaires d’évasion fiscale dans les Îles Caïmans. Le 17 avril, Macron affirmait sur BFMTV : «C’est totalement faux : j’ai toujours payé tous mes impôts en France et j’ai toujours eu tous mes comptes en France»
Le second document dont nous avons reçu copie – et là encore, nous n’avons pas pu vérifier son authenticité – est un fax du 2 novembre 2015 envoyé à Richard Palmer pour la société La Providence Ltd. par Brian Hydes du centre bancaire internationale de la banque First Caribbean International Bank, située au Grand Caïman, au sujet d’un chèque émis par La Providence, qui établit qu’Emmanuel Macron possédait à cette date un compte dans cette banque. En 2013, Forbes désignait la First Caribbean International Bank comme étant impliquée dans une affaire d’évasion fiscale.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
La banque a également été nommée, selon Reuters, dans le scandale de la FIFA en 2015, après qu’il ait été découvert qu’un agent de la First Caribbean avait personnellement collecté un chèque d’un haut responsable de la FIFA pour le déposer dans un compte offshore aux Bahamas.
  • En avril, rapporte Reuters, Macron a nié posséder un compte offshore ou un héritage non déclaré au fisc.
  • Le 17 avril, sur BFMTV, Macron prévenait : «Ils vont dire cette semaine, vous allez [l’]entendre :  »Monsieur Macron, il a un compte caché dans un paradis fiscal, il a de l’argent caché à tel ou tel endroit »»
  • Le 20 avril, nos confrères d’Europe Israël affirmaient, dans un article depuis supprimé, qu’une enquête du Canard enchaîné sur les comptes offshore d’Emmanuel Macron aurait été censurée :
« Après plusieurs semaines d’enquête, les travaux de deux des rédacteurs du Canard Enchaîne auraient dû se trouver à la une de tous les médias. En effet, le candidat Emmanuel Macron, son rapport à l’argent et l’état réel de ses comptes se trouveraient au coeur d’un scandale financier.
Selon les auteurs, Emmanuel Macron serait le propriétaire d’un compte offshore, un compte caché à l’abri du fisc dans un paradis fiscal. Le système et les sommes seraient scandaleuses. Les auteurs parlent d’une nouvelle affaire Cahuzac. »

Lors du débat présidentiel de mercredi 3 mai, la candidate Front national Marine Le Pen a déclaré : « D’accord, d’accord, d’accord… J’espère que l’on apprendra pas que vous avez eu un compte offshore aux Bahamas…. »
Si l’authenticité des documents est confirmée, ils jettent un éclairage précis sur l’endroit où pourraient se trouver les fonds dissimulés :
Conclusion :
Pour mettre les choses au clair : je ne soutiens pas Marine Le Pen. N’ayant pas le droit de vote en France, je suis peu concerné par l’issue de cette élection, mais je suis un conservateur, et les deux candidats sont pour moi à des degrés divers trop étatistes.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.
Sources :
William Craddick, journaliste d’investigation.
Post a Comment

assange



At midday on Friday 5 February, 2016 Julian Assange, John Jones QC, Melinda Taylor, Jennifer Robinson and Baltasar Garzon will be speaking at a press conference at the Frontline Club on the decision made by the UN Working Group on Arbitrary Detention on the Assange case.

xmas





the way we live

MAN


THE ENTIRE 14:02' INTERVIEW IS AVAILABLE AT

RC



info@exopoliticsportugal.com

BJ 2 FEV


http://benjaminfulfordtranslations.blogspot.pt/


UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00h UTC


By choosing to educate ourselves and to spread the word, we can and will build a brighter future.

bj


Report 26:01:2015

BRAZILIAN

CHINESE

CROATIAN

CZECK

ENGLISH

FRENCH

GREEK

GERMAN

ITALIAN

JAPANESE

PORTUGUESE

SPANISH

UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT


BENJAMIN FULFORD -- jan 19





UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT

PressTV News Videos