Labels

SUPPORT JULIAN ASSANGE

Sunday, January 24, 2016

FUITE D’INFORMATION : L’Iran affirme qu’un des plus hauts gradés de l’Etat Islamique était à bord d’un des navires de guerre américains capturés

Le 18 janvier 2016

L’Iran affirme qu’un des plus hauts dirigeant de l’Etat Islamique était à bord de l’un des navires de guerre américains capturés.

Iran says captured US Navy boat had ISIS leader aboard

La fuite d’un rapport du Ministère de la Défense révèle que l’Administration Obama est « complètement abattue » après que leur mission top-secret de transférer un des plus hauts dirigeants de l’Etat Islamique ait été découverte et empêchée par l’Iran.  

A la suite de la saisie des Iraniens de deux vaisseaux à faible tirant d’eau de la marine américaine la semaine dernière, les dirigeants du renseignement de Téhéran ont découvert un complot pour transférer un « haut dirigeant » de l’Etat Islamique d’Arabie Saoudite en Syrie afin de remplacer le terroriste évincé Zahran Allouch.

Une fois le dirigeant terroriste de l’Etat Islamique à bord d’un des navires à faible tirant d’eau de la marine US en route pour le Koweït, poursuit le rapport, une force navale de la marine iranienne « supérieure en nombre » a capturé le terroriste et saisi les navires américains (y compris l’équipage) qui le transportaient et l’escortaient ; et cela a failli provoquer un affrontement militaire lorsque les forces iraniennes ont dû tirer des « missiles de semonce » contre le porte-avions américain USS Harry Truman qui tentait d’intervenir.

Du côté Iranien, le Contre-amiral Ali Fadavi, le commandant de la flotte des Gardiens de la Révolution supervisant cette opération, remarque ce rapport, a déclaré à propos de cette opération destinée à capturer le dirigeant terroriste que le porte-avions USS Harry Truman avait entrepris « des manœuvres non-professionnelles » qui l’ont amené à mettre les forces navales iraniennes en alerte maximum en avertissant que : « Nous avons mis en alerte nos missiles sol-mer, des vedettes rapides lance-missiles et nos nombreuses capacités de frappe en cas de manœuvres hostiles ».

Selon ce rapport après le « retrait » de l’US Navy, le dirigeant terroriste de l’Etat Islamique capturé et les marins américains qui l’accompagnaient ont été amenés sur l’Ile Farsi d’où le Contre-amiral Fadavi a immédiatement contacté le Ministre-adjoint des Affaires Etrangères chargé des affaires européennes et américaines Majid Takht Ravanchi.

Selon le rapport ce qui est choquant, est l’importance du fait que le Contre-amiral Fadavi ait contacté le Ministre Ravanchi, est lié à ce que Ravanchi lui-même menait des négociations secrètes depuis des mois avec la représentante du  régime Obama Wendy Sherman, et que le régime Obama l’avait chargé de ces négociations alors que précédemment elle était assistante sociale et directrice pour l’Etat du Maryland de l’assistance de l’aide à l’enfance.

Dès que Wendy Sherman fut informée par le Ministre Ravanchi de la capture par la marine Iranienne de ce dirigeant terroriste de l’Etat Islamique et des marins américains, poursuit le rapport, le régime Obama « céda » immédiatement à toutes les exigences de l’Iran relatives à l’échange de « prisonniers/détenus », satisfaisant ainsi à toutes les demandes que les Iraniens avaient formulées, y compris la libération immédiate de sept citoyens iraniens détenus dans des prisons américaines et aussi que les Etats-Unis cessent selon l’accord, de poursuivre l’extradition de 14 Iraniens pour leur participation supposée de l’achat d’armements aux Etats-Unis pour le compte de l’Iran.

L’Iran, de son côté, accepta de relâcher les quatre citoyens binationaux Irano-Américains qu’il détenait – les deux plus importants étant des espions de la CIA, Nosratollah Khosravi et Matt Trevithick – le plus important des deux étant Khosravi dont le régime Obama demandait la libération à l’Iran laquelle se ferait séparément des trois autres et cela fut accepté.

Pour que l’Iran garde cette information « confidentielle/secrète », un avantage décisif supplémentaire a été accordé pour le transfert par l’US Navy de ce dirigeant terroriste de l’Etat Islamique, note également ce rapport ; le Président Barack Obama a également levé l’embargo américain (remontant à des décennies) sur la vente de pièces détachées pour la réparation des avions iraniens vendredi dernier (15 janvier), un jour avant que les Nations Unies ne lèvent les sanctions dans le cadre du Plan d’Action Conjoint (JCPOA) – ce dont l’Iran a immédiatement profité pour commander des milliards de dollars en Airbus fabriqués dans l’Union Européenne à la place des appareils fabriqués aux Etats-Unis. 

Quant à la manière dont les principaux médias de propagande américains ont couvert cette affaire sordide y compris en modifiant la date du 29 décembre 2015 au 12 janvier 2016, prouve une fois de plus la complicité directe du régime Obama avec les terroristes de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak, conclut ce rapport. Cela frise le « comique absolu » car les nombreuses versions qui en ont été données varient d’heure en heure, de jour en jour, de semaine en semaine (les navires de l’US Navy sont tombés en panne ou ont été victimes d’erreurs de navigation) et elles ont « délibérément détaché le sujet » de la saisie des embarcations de l’US Navy en opérant des tirs de semonce des forces navales iraniennes au porte-avions USS Harry Truman – alors que le Contre-amiral Fadavi avait franchement déclaré : « L’incident (le tir de missiles de l’Iran contre l’USS Harry Truman) s’est déroulé pendant la capture mardi (29 décembre) des deux navires américains ».

Haut du formulaire
Les droits de reproduction et toute autre utilisation de documents du site sont autorisées à la condition expresse d’indiquer la référence à NOVOROSSIA TODAY. Les sources internet peuvent utiliser le contenu de ce site et y intégrer les vidéos à la condition d’utiliser l’hyperlien à NOVOROSSIA TODAY. ©


Traduction Patrick T rev Isabelle


Post a Comment

assange



At midday on Friday 5 February, 2016 Julian Assange, John Jones QC, Melinda Taylor, Jennifer Robinson and Baltasar Garzon will be speaking at a press conference at the Frontline Club on the decision made by the UN Working Group on Arbitrary Detention on the Assange case.

xmas





the way we live

MAN


THE ENTIRE 14:02' INTERVIEW IS AVAILABLE AT

RC



info@exopoliticsportugal.com

BJ 2 FEV


http://benjaminfulfordtranslations.blogspot.pt/


UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00h UTC


By choosing to educate ourselves and to spread the word, we can and will build a brighter future.

bj


Report 26:01:2015

BRAZILIAN

CHINESE

CROATIAN

CZECK

ENGLISH

FRENCH

GREEK

GERMAN

ITALIAN

JAPANESE

PORTUGUESE

SPANISH

UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT


BENJAMIN FULFORD -- jan 19





UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT

PressTV News Videos