Labels

SUPPORT JULIAN ASSANGE

Monday, August 3, 2015

Français -- La Cinquième Colonne de Washington à l’intérieur de la Russie et de la Chine



Par Paul Craig Roberts, le 3 août 2015



Il a fallu deux décennies à la Russie et à la Chine pour comprendre que les organisations « pro-démocratie » et des « droits de l’homme » opérant dans leurs pays étaient des organisations subversives financées par le Département d’Etat américain et un ensemble de fondations privées américaines dirigées par Washington. Le véritable but de ces organisations non-gouvernementales (ONG) était de faire progresser l’hégémonie de Washington en déstabilisant les deux pays capables de résister à l’hégémonie américaine.

Les Cinquième Colonnes de Washington ont lancé les « révolutions de couleur » dans les anciennes provinces russes, telles que la Géorgie, la patrie de Joseph Staline et l’Ukraine, une province russe pendant des siècles.

Lors de la dernière élection de Poutine, Washington a utilisé ses Cinquième Colonnes pour jeter des milliers de manifestants dans les rues en Russie, scandant que Poutine avait « truqué l’élection ». Cette propagande américaine n’a eu aucun effet sur la Russie, où les citoyens soutiennent leur président à 89%.


Les 11% restants représentent presqu’entièrement les Russes qui pensent que Poutine est trop mesuré par rapport à l’agression de l’Occident. Cette minorité soutient également Poutine. Elle veut seulement qu’il se montre plus ferme. Le véritable pourcentage de la population que Washington a pu transformer en traîtres à sa solde n’est que de 2 à 3% de la population. Ces traîtres sont les « Occidentalistes », les « Intégrationnistes atlantiques », qui veulent que leur pays devienne un état vassal de l’Amérique en échange d’argent. D’argent pour leur poche, bien entendu.

Mais la capacité de Washington de mobiliser sa Cinquième Colonne dans les rues de Moscou a eu un effet sur les Américains et les Européens insouciants. Beaucoup d’Occidentaux pensent aujourd’hui que Poutine a l’intention d’utiliser son poste pour rebâtir l’Empire soviétique et pour écraser l’Occident. Non que l’effondrement de l’Occident soit difficile à réaliser. L’Occident s’est déjà pratiquement effondré tout seul.

La Chine, obsédée par l’enrichissement, a été une cible facile pour Washington. La Fondation Rockefeller soutient les professeurs pro-américains dans les universités. Les sociétés américaines opérant en Chine créent des « conseils » superflus dans lesquels sont recrutés des gens apparentés à la classe politique dirigeante, qui se voient rémunérés par des « salaires de directeurs » élevés. Tout cela compromet la loyauté de la classe dirigeante chinoise.


Espérant avoir compromis la classe dirigeante chinoise par l’argent, Washington a ensuite lancé ses manifestations d’ONG à Hong Kong, en espérant que les manifestations allaient se propager en Chine continentale et que la classe dirigeante, soudoyée par l’argent américain, serait trop lente à percevoir le danger.

La Russie et la Chine ont finalement compris. Il est étonnant que les gouvernements des deux pays que Washington considère comme des « menaces », se soient montrés aussi tolérants pendant aussi longtemps envers les ONG financées par l’étranger. La tolérance des Russes et des Chinois par rapport aux Cinquième Colonnes de Washington doit avoir grandement encouragé les néoconservateurs américains, amenant ainsi le monde plus près du conflit.

Mais comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin. The Saker montre que la Chine a finalement agi pour se protéger de la subversion de Washington :



La Russie, elle-aussi, a pris des mesures pour sa défense :




Nous les Américains devons nous montrer humbles, pas arrogants. Nous devons reconnaître que le niveau de vie américain, sauf pour les Un Pourcent de privilégiés, est sur le déclin à long terme et l’a été depuis deux décennies. Si la vie sur terre est destinée à continuer, les Américains doivent comprendre que ce ne sont ni la Russie, ni la Chine, pas plus que ce n’était Saddam Hussein, Kadhafi, Assad, le Yémen, le Pakistan et la Somalie, qui représentaient une menace pour les Etats-Unis. La menace envers les Etats-Unis réside entièrement dans l’idéologie néoconservatrice déviante de l’hégémonie de Washington sur le monde et sur le peuple américain.

Cet objectif arrogant mène les Etats-Unis et ses états vassaux vers la guerre nucléaire.

Si les Américains venaient à s’éveiller, seraient-ils capables de faire quelque chose à propos du gouvernement qui a échappé à leur contrôle ? Les Européens, qui ont subi les conséquences désastreuses de la Première et de la Deuxième Guerre Mondiale, sont-ils capables de comprendre que les dégâts incroyables causés à l’Europe au cours de ces conflits seront insignifiants comparés aux dommages d’une guerre nucléaire ?

Si l’UE constituait un gouvernement intelligent et indépendant, elle interdirait absolument à tout pays membre d’abriter un quelconque missile balistique américain ou une quelconque base militaire proche de la frontière russe.

Les groupe du lobby est-européen à Washington veulent se venger de l’Union soviétique, une entité qui n’existe plus. La haine se reporte sur la Russie. La Russie n’a rien fait, à part oublier de lire la doctrine Wolfowitz et réaliser que Washington entend régner sur le monde, ce qui signifie dominer la Russie et la Chine.

 
                       
Le Dr. Paul Craig Roberts était Secrétaire-adjoint au Département du Trésor, responsable de la Politique Economique et corédacteur du Wall Street Journal. Il a été éditorialiste pour Business Week, Scripps Howard News Service, et Creators Syndicate. Il a occupé divers postes universitaires. Ses éditoriaux sur internet ont attiré un lectorat mondial. Les derniers livres de Roberts sont The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West (L’échec du capitalisme du laissez-faire et la dissolution économique de l’Occident) et How America Was Lost (Comment l’Amérique a été perdue).


http://gffreepages.blogspot.pt/2015/08/washingtons-fifth-columns-inside-russia.html

http://paulcraigrobertstranslations.blogspot.pt/2015/08/washingtons-fifth-columns-inside-russia.html

    


Post a Comment

assange



At midday on Friday 5 February, 2016 Julian Assange, John Jones QC, Melinda Taylor, Jennifer Robinson and Baltasar Garzon will be speaking at a press conference at the Frontline Club on the decision made by the UN Working Group on Arbitrary Detention on the Assange case.

xmas





the way we live

MAN


THE ENTIRE 14:02' INTERVIEW IS AVAILABLE AT

RC



info@exopoliticsportugal.com

BJ 2 FEV


http://benjaminfulfordtranslations.blogspot.pt/


UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00h UTC


By choosing to educate ourselves and to spread the word, we can and will build a brighter future.

bj


Report 26:01:2015

BRAZILIAN

CHINESE

CROATIAN

CZECK

ENGLISH

FRENCH

GREEK

GERMAN

ITALIAN

JAPANESE

PORTUGUESE

SPANISH

UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT


BENJAMIN FULFORD -- jan 19





UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT

PressTV News Videos